Nouvel appel à rassemblement contre l’invasion et la tentative de nettoyage ethnique au Rojava

jeudi 24 octobre

Depuis le 9 octobre l’armée turque a lancé une offensive dans le nord de la Syrie contre les forces kurdes.
Elle a bombardé des populations civiles en violation de tous les droits internationaux (utilisation d’armes chimiques, viols...) et déjà fait des centaines de morts et de blessés.
De peur que cela fasse tâche d’huile en Turquie, Erdogan veut anéantir ces populations qui sont en train de mettre en place un régime démocratique, écologique, égalitaire et respectueux de toutes les minorités.

Cette attaque n’a pu se faire qu’avec la bienveillance des puissances occidentales, qui sont membres de l’OTAN (alliance militaire à laquelle appartiennent aussi la Turquie et les USA). Le feu vert en a été donné par le retrait des troupes États-Uniennes de la frontière turco-syrienne.

Aujourd’hui les accords entre la Russie, la Turquie et la Syrie, sous prétexte de créer une zone de sécurité, veulent vider la zone frontalière où vivaient les kurdes, masquent la poursuite d’un nettoyage ethnique.

L’Europe verse des larmes de crocodiles sur la situation mais rappelons-nous qu’elle a accordé à la Turquie depuis 2016, des milliards d’euros pour le blocage des réfugiés.

Ensemble manifestons notre soutien au Rojava démocratique et exigeons :

que le PKK* soit retiré de la liste des organisations terroristes

qu’Erdogan soit jugé par un tribunal international pour génocide contre le peuple kurde

que le retrait des armées étrangères du Rojava permette le retour des populations

RASSEMBLEMENT
Samedi 26 octobre à 15h
Place Duguesclin à Saint-Brieuc

A l’initiative des Kurdes, des citoyens indignés, des militantEs politiques, associatifs et syndicaux de Saint-Brieuc

Signataires : HDP (Association Démocratique des Peuples), CVA22, Appel des cent pour la paix, ATTAC, Ensemble !, La France Insoumise, le PCF, Solidaires, l’UDB, Le mouvement de la Paix, des citoyens...


La plateforme du CVA 22

Le Collectif de Vigilance Antifasciste 22 est d’abord né d’une réaction, d’une volonté d’action contre la propagation des idées d’extrême­-droite qui s’est concrétisée à Saint­-Brieuc par l’appel à un rassemblement contre l’accueil des migrants. Il n’était pas question pour nous de leur laisser la rue.

Au-­delà de cette initiative, les organisations et individuEs alors réuniEs sont tombées d’accord pour que la contre ­offensive s’inscrive dans la durée, au vu de la (...)