Rassemblement : Le fascisme tue, le capitalisme en est le marchepied

mercredi 31 mai

Rassemblement samedi 10 juin place du Vally à Guingamp contre le fascisme, le capitalisme et les répressions policières

Le fascisme tue, le capitalisme en est le marchepied

Il y a quatre ans déjà, le 5 juin 2013, notre camarade, Clément Méric, syndicaliste et antifasciste était assassiné à 18 ans par des militants d’extrême-droite.

A l’heure où le Front National améliore une fois de plus son score aux élections présidentielles en pourcentage et en nombre de voix, à l’heure où les discours racistes et xénophobes se propagent, il est de notre devoir de ne pas leur laisser l’espace public et de nous opposer avec force à toute infiltration de ses idées dans la société.

Nous manifesterons pour rendre hommage à notre camarade, ainsi qu’aux victimes des agressions récentes dont nous avons connaissance :

=> Hervé Rybarczyk infatigable militant révolutionnaire et antifasciste, dont le meutre probablement commis par des membres du réseau Hermant-Denevi, vient d’être mis à jour à Lille 5 ans après les faits. Ce réseau a, semble-t-il, procuré au djihadiste Amedy Coulibaly le fusil d’assaut et les pistolets Tokarev qui lui ont servi à massacrer des juifs à l’Hyper Cacher, près de la porte de Vincennes à Paris comme le révèle l’enquête effectuée par médiapart.Claude Hermant, Militaire puis mercenaire au compte du Front National en Afrique, révèle, à visage découvert, l’existence d’un groupe paramilitaire secret au sein du FN. Selon Hermant, "infiltrer les « ennemis » (Ras l’Front ou SOS Racisme) et des bandes de jeunes susceptibles d’accentuer le climat d’insécurité dans certains quartiers, non acquis au Front national." permet de faire grimper ses scores aux élections.

=> A Marseille dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 mars, l’agression spectaculaire d’un militant antifasciste est relatée sur la page facebook de « laction antifasciste Marseille ». Il était attendu dans son bâtiment par deux individus. Ceux-ci se sont ensuite introduits chez lui et l’ont attaqué avec un couteau, et ce qui semble être une matraque. Le camarade s’est vu asséner cinq coups de couteau et une dizaine de coups de matraque.
Pendant l’agression, il a été traité de « sale rouge », ce qui laisse peu de doutes quant à la motivation politique de l’acte. D’ailleurs, plusieurs sites, blogs et forum d’extrême-droite publient des articles et/ou des vidéos en ciblant particulièrement H. Sa photo accompagnée de son adresse ainsi que son lieu de travail y sont mis à disposition, agrémentés d’encouragements à passer à l’action.

=>À Nantes, le soir du 7 mai, deux jeunes ont eu le tort de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, croisant le chemin de militants néonazis. Ils ont été agressés à coup de bouteille de verre et de barre de fer au niveau du visage par 4-5 individus à une centaine de mètres d’intervalle. L’un a été laissé pour mort, est défiguré à vie et devrait avoir 1 an d’ITT, l’autre a du son salut à un passager d’une voiture qui s’est arrêtée. Avant de les ratonner les assaillants leur ont demander s’ils étaient Antifa.

=> A Rennes, le 27 janvier, une quarantaine d’ultras des bancs nationalistes nantais ont fait régner la terreur rue saint Michel à coup de tables et de saluts nazi pendant plusieurs heures sans réaction des policiers (BAC et police municipale) présents.

La lutte contre l’extrême droite est une urgence. Mais ce combat ne se limite pas à notre présence dans la rue, il prend corps quotidiennement dans les luttes que nous menons.

En portant un projet de transformation sociale, en se battant pour une éducation critique et ouverte à toutes et tous, pour un travail émancipateur, nous ferons reculer l’extrême droite.

=> En luttant contre la précarisation, la flexibilité, les temps partiels imposés, les licenciements, les fermetures d’entreprises, et pour les droits des salarié-e-s, nous ferons reculer l’extrême-droite.

=> En développant la solidarité internationale avec les peuples qui luttent pour leur auto-détermination et contre le colonialisme, nous ferons reculer l’extrême-droite.

Actuellement les Kurdes sont, en Syrie, les seuls à véritablement se battre contre l’état islamique, avec un projet de société émancipateur qui seul peut faire reculer le fascisme politique ou religieux.

=> En combattant encore et toujours le sexisme, le racisme, toutes les discriminations et système d’oppression, nous ferons reculer l’extrême-droite.

=> En nous organisant pour faire vivre notre arme la plus puissante, la solidarité, nous ferons reculer l’extrême-droite.

Nous appelons donc toutes celles et ceux qui partagent les valeurs du progrès et de la justice sociale à nous rejoindre le 10 juin à 14h30, place du Vally à Guingamp.

Affiches et flys au format pdf

PDF - 129.8 ko
PDF - 36.9 ko

La plateforme du CVA 22

Le Collectif de Vigilance Antifasciste 22 est d’abord né d’une réaction, d’une volonté d’action contre la propagation des idées d’extrême­-droite qui s’est concrétisée à Saint­-Brieuc par l’appel à un rassemblement contre l’accueil des migrants. Il n’était pas question pour nous de leur laisser la rue.

Au-­delà de cette initiative, les organisations et individuEs alors réuniEs sont tombées d’accord pour que la contre ­offensive s’inscrive dans la durée, au vu de la (...)