Solidarité avec les 4 de Plouaret

dimanche 30 avril

L’appel de Plouaret vous donne rendez-vous pour affirmer notre opposition à la Loi Travail et en solidarité avec les inculpés, contre les banquiers et les fascistes :

  • Le samedi 6 mai à Guingamp pour une manifestation de soutien 11h à la gare.
  • Le vendredi 12 mai toujours à Guingamp devant le tribunal dés 08h30 pour le procès et un rassemblement de soutien.
  • Le vendredi 12 mai dès 19h, au Dibar à Plougonver pour un concert de soutien (apéro chanté suivi d’un concert avec Trouz an Noz, prince Ringard, Lhuy)

Le CVA 22 relaie cet appel à soutien aux inculpés de Plouaret :

Alors que les partisans de Le Pen et Macron font campagne pour leurs héros millionnaires qui méprisent le monde du travail et les précaires, le parquet de Saint-Brieuc a eu la brillante idée d’audiencer à Guingamp le 12 mai prochain un procès contre quatre opposants à la loi travail pour avoir prétendument bloqués des trains en gare de Plouaret au printemps dernier suite à une plainte de la SNCF.

Trop heureux de pouvoir bénéficier de ce prétexte pour mobiliser de nouveau contre la loi El Khomri et son monde, les quatre compères et l’appel de Plouaret à l’origine de ces mobilisations en milieu rural donnent rendez-vous aux résistants à l’ordre capitaliste dans la perspective de cette échéance.

Ils encourent jusqu’à 45 000 EUROS D’AMENDE ET 3 ANS D’EMPRISONNEMENT POUR « ENTRAVE À LA MISE EN MARCHE OU À LA CIRCULATION D’UN TRAIN ». Plus précisément, « avoir occupé, dans le cadre d’une manifestation, la gare de Plouaret, et avoir occupé illégalement la voie ferrée en empêchant la libre circulation des trains, au préjudice de la SNCF ». Ceci sur une période définie entre le 19 mai et le 24 juin 2016.
Il n’échappe à personne proche de ces camarades qu’il n’y aucun élément permettant de les impliquer dans l’ensemble des blocages survenues dans cette gare et qu’il n’étaient pas plus identifiables que d’autres lors des rassemblements à Plouaret.

Il est évident qu’ils sont poursuivis parce qu’ils sont connus pour leur engagement anticapitaliste notamment contre les projets miniers et l’extraction de sable, en faveur de la langue bretonne, l’antifascisme et le droit à l’autodétermination du peuple breton. En effet, un des inculpés milite activement à Nuit Debout Lannion et les trois autres à la Gauche Indépendantiste. Ils s’exprimeront en breton devant la cour quoiqu’il arrive.

L’appel de Plouaret vous donne rendez-vous pour affirmer notre opposition à la Loi Travail et en solidarité avec les inculpés, contre les banquiers et les fascistes :

  • Le samedi 6 mai à Guingamp pour une manifestation de soutien 11h à la gare.
  • Le vendredi 12 mai toujours à Guingamp devant le tribunal dés 08h30 pour le procès et un rassemblement de soutien.
  • Le vendredi 12 mai dès 19h, au Dibar à Plougonver pour un concert de soutien (apéro chanté suivi d’un concert avec Trouz an Noz, prince Ringard, Lhuy).

D’autres initiatives de soutien auront lieu.
Skoazell Vreizh / Le Secours Breton prend en charge les frais d’avocats.
L’UL CGT Guingamp, la FSU locale et l’UL Solidaires Trégor, la CNT 22 , Nuit Debout Lannion, La Gauche Indépendantiste ( Bretagne en Luttes), NPA, OCL ont fait part de leur solidarité et volonté de s’impliquer dans les initiatives de soutien.


La plateforme du CVA 22

Le Collectif de Vigilance Antifasciste 22 est d’abord né d’une réaction, d’une volonté d’action contre la propagation des idées d’extrême­-droite qui s’est concrétisée à Saint­-Brieuc par l’appel à un rassemblement contre l’accueil des migrants. Il n’était pas question pour nous de leur laisser la rue.

Au-­delà de cette initiative, les organisations et individuEs alors réuniEs sont tombées d’accord pour que la contre ­offensive s’inscrive dans la durée, au vu de la (...)