Communiqués


jeudi 14 juin

Festival des Hortensias : l’extreme droite menace les lanceurs d’alerte

Le Collectif Vigilance Antifasciste 22 (CVA22) vient de recevoir un courrier des lanceurSEs d’alerte, dans lequel ilellles dénoncent d’un côté un dysfonctionnement grave dans la procédure de traitement des plaintes, qui pourrait relever de la faute professionnel grave et de l’autre une porosité entre (...)
vendredi 25 mai

NON A L’ENTRISME DE L’EXTREME DROITE AU FESTIVAL DES HORTENSIAS

Loïc Le Naour est président du festival des Hortensias de Perros-Guirec, un festival d’ampleur qui met en valeur folklores et traditions bretonnes. Un festival subventionné par l’argent public.
Or, Le Naour est avant tout un militant d’extrême-droite. Il se sert de son statut pour offrir une tribune (...)
jeudi 22 mars

Retour sur la journée de mobilisation du 17 mars

Retour sur la journée de mobilisation de soutien à Afrin.
Le matin 500 tracts ont été distribués sur le marché du centre ville. Les tracts ont été bien accueillis. Cela a permis d’ouvrir des discussions intéressantes. Une grande partie des badauds avec qui nous avons discuté étaient favorables au peuple (...)
dimanche 4 mars

80 personnes mobilisées en soutien aux...

Soyons nombreu-ses à afficher notre soutien, notre vigilance et notre opposition à ces pratiques en se regroupant tous les lundi, jeudi et dimanche à 9h45 devant le commissariat de St Brieuc.
80 personnes mobilisées en soutien aux menacé-es d’expulsion
Rendez-vous était donné ce dimanche 4 mars à (...)
mercredi 7 février

L’ombre des vautours plane sur Langourla

L’ombre des vautours plane sur Langourla qui y font leur campagne nauséabonde. Ceux-ci viennent s’opposer au projet de création d’un centre d’accueil de demandeurs d’asile (CADA) des élus de Méné Commune Nouvelle. Ces derniers ont conviés à une réunion publique le 26 janvier 2 associations, l’ASTI et (...)

La plateforme du CVA 22

Le Collectif de Vigilance Antifasciste 22 est d’abord né d’une réaction, d’une volonté d’action contre la propagation des idées d’extrême­-droite qui s’est concrétisée à Saint­-Brieuc par l’appel à un rassemblement contre l’accueil des migrants. Il n’était pas question pour nous de leur laisser la rue.

Au-­delà de cette initiative, les organisations et individuEs alors réuniEs sont tombées d’accord pour que la contre ­offensive s’inscrive dans la durée, au vu de la (...)