Communiqué suite à l’annonce de l’annulation du festival des Hortensias

mardi 26 juin

Le CVA22 apprend par voie de presse [que] « les autorités pour des raisons de sécurité publique, ont pris la décision d’annuler le festival un mois avant sa tenue »(1). Rassemblé ce mardi 26 juin 2018 en assemblée générale, le CVA 22 affirme qu’il ne se réjouit pas de l’annulation d’un événement culturel.

Après avoir appris dans la presse fin 2017, les tentatives d’entrisme de plusieurs personnes proches et/ou membres de l’extrême droite bretonne à la tête de l’association organisatrice, nous nous sommes penché-e-s sur le sujet. En date du 25 mai 2018, nous avons rendu public un dossier pointant les liens de proximité entre l’extrême droite bretonne et des membres du conseil d’administration actuel-le-s (ou démissionnaires depuis), notamment son président. Ce dossier a été monté à partir d’éléments disponibles sur internet, notamment des publications de ces individus sur leurs comptes facebook. Il est disponible en ligne sur le lien .

Le CVA 22 n’a jamais souhaité ou appelé à la fin du festival des hortensias. Nous avons appelé à la démission des éléments d’extrême droite à la tête de cet événement. Aussi, nous réitérons notre volonté d’attirer l’attention sur les pratiques de l’extrême droite dans le(s) milieu(x) culturel(s).

(1) : ouest-france du 26/06/2018, version papier, page 8 / Côtes d’Armor


La plateforme du CVA 22

Le Collectif de Vigilance Antifasciste 22 est d’abord né d’une réaction, d’une volonté d’action contre la propagation des idées d’extrême­-droite qui s’est concrétisée à Saint­-Brieuc par l’appel à un rassemblement contre l’accueil des migrants. Il n’était pas question pour nous de leur laisser la rue.

Au-­delà de cette initiative, les organisations et individuEs alors réuniEs sont tombées d’accord pour que la contre ­offensive s’inscrive dans la durée, au vu de la (...)